Vale Decem - Au jour le jour

mardi 6 février 2018

Une visite au Musée du Louvre

20180126_155300_resized

Sortie de musée sous un ciel dramatique et les rayons du soleil couchant

Le prétexte de cette visite, c'est une exposition temporaire sur le dessin d'extérieur.

Le plaisir commence en arrivant à la station de métro Louvre. Une mosaîque de perles offerte par le Mexique, très colorée, très belle. Ensuite les jolies boutiques souterraines et leurs lumières, la librairie du Louvre qui nous appelle et à qui on dit "à tout à l'heure", la pyramide de verre inversée devant le mot "printemps".

Et puis l'expo de dessins. Des arbres dans un lavis de bruns, des dessinateurs dessinés, dans des carnets, des batiments, la Nature, des gravures faites sur le sujet, très belles, très détaillées, l'écriture de Daubigny, de Corot, les chambres claires, la petite boite d'aquarelle de Manet. Le tour est vite fait, on le refait. On est bluffées, et décomplexées aussi. Le talent, la maîtrise, et aussi les essais, les ratés, l'apprentissage que ça raconte.

Et après ? Le musée presque pour nous seules, on se laisse entraîner d'une salle à l'autre, un peu au hazard, on tourne en rond. Les belles statues grecques dont la douceur appelle la main. Il ne faut pas, pas bien. Mélange de force et de douceur, les muscles et la rondeur, la matière a l'air chaude, comme une peau sous laquelle il y aurait de la vie. Les drapés retombent sous leur poids, soulignent les formes, le marbre est souple. Je ne peux pas m'empêcher de poser la main, d'en caresser une joue, sans peser, en douce, dans un petit coin. Un visage altier et pensif, impressionnant, et sans défense c'est tentant.

Ensuite les peintres flamands, forcément. Tiens, cette jeune femme dans la belle robe rouge, c'est le sosie de la fille d'un ami. Les détails sont à couper le souffle. Les perles, les cheveux, les voiles transparents, la transparence de la peau, les tissus, les rouges, les dentelles et les cuirasses, les mains ridées, entrecroisées, les lumières et les ciels, le froid d'un jour enneigé, les fleurs de Van Os et de Van Huysum, et les regards de certaines peintures qui vous vont droit au coeur. Dans un petit coin trois peintures de Navez et leurs yeux fixés sur moi, l'émotion survient, comme un cadeau. Le coeur est plein.

Et puis, la fatigue, les salles passées trop rapidement, quelques belles marines, un arbre que j'ai copié il y a longtemps et dont j'ai fait un petit pastel.

Mais on ne peut pas partir sans avoir rendu visite à De Vinci, quelle douceur, par hazard on passe devant les Ingres, incroyables de modelé et de relief. On s'attendrit et on communie avec l'amour maternel représenté par Mme Vigée Lebrun, qu'on ramène avec soi.

La fatigue devient épuisement, mais la lumière est si belle au dehors, et la Seine si haute et si rapide qu'on s'attarde, forcément. On s'amuse à prendre des photos de reflêts et de transparences dans une des petites pyramides. Ensuite on retrouve la librairie, qu'on a pas oublié, on y passerait des heures, mais les heures ont passé il est temps de rentrer. Les jambes coupées mais la tête pleine de Beauté emmagasinée.

Posté par Vale Decem à 11:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Aquarelle

Au fil des années mon amour pour le dessin reste intact. Un amour platonique car très peu de pratique ! Ces derniers temps aménagement d'un petit espace à moi à la maison, qui me permet un peu plus de confort cependant. Je vais où l'envie du moment me pousse, sans but autre que celui de satisfaire le besoin toujours présent de faire quelque chose de mes mains. Deux grands collages de mots comme celui que j'avais déjà fait, un collage abstrait, un portrait à la sanguine, du coloriage, des dessins abstraits aux crayons de couleurs, et des essais d'aquarelles. Mes envies c'est toujours dessiner sur le motif, comme un fantasme jamais réalisé. Le progrès c'est plutôt dans la tête qu'il a eu lieu. La question de la finalité commence à me laisser en paix, et j'ai appris à laisser croasser la petite voix critique intérieure.

Non, tout cela n'a aucun sens, le seul intérêt est celui d'exister, pendant qu'on existe. Eprouver, pendant que l'on sent. Jouir de la beauté, en presser tout le jus, s'oublier dans l'instant, redevenir enfant.

Toujours attirée par la curiosité, comme un chat par le mouvement, je continue de papillonner d'un sujet à l'autre, d'une technique à l'autre, d'une admiration à l'autre, une oeuvre, un nuage, une fleur, une belle émotion, avec moins de gravité qu'autrefois. La sagesse comme un sédiment, accumulée par le temps, qui retournerait vers l'enfance avec un goût de désabusé.

Une petite fleur donc, à l'aquarelle, pour essayer.

20180205_164150

Posté par Vale Decem à 10:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 14 décembre 2017

Salons du dessin 2018

Première publication sur ce blog depuis bien longtemps. Sensiblement depuis mon exposition de 2015 dans un centre de rééducation. Il y a vraisemblablement un lien de cause à effet. Il devenait moins nécessaire de m'exposer sur le blog puisque j'avais fait la démarche de le faire dans la vraie vie.

Aujourd'hui je poursuis la tâche d'imprimer petit à petit et de relier les fascicules de toutes mes publications depuis le début, tâche que j'ai entreprise il y a longtemps aussi. J'en suis à l'année 2013. Histoire de garder ce qui risque de disparaître un jour d'internet. Je ne relis pas tout, je parcours. J'étais bavarde à une époque. Période Van Gogh, période Picasso, période des cours et de telle ou telle technique, du noir et blanc ou de la couleur...

J'écrivais à l'époque comme dans un journal intime avec quelques lecteurs, témoins de mon parcours avec l'Art et ses découvertes et réflexions. Etes-vous encore là mes témoins ? Je reprends l'écriture et peut-être aussi le reste. Pour un temps ou pour longtemps, l'avenir le dira.

Salon du dessin - du 21 au 26 mars 2018 - Palais Brongniard Place de la Bourse 75002 Paris - de 12h à 20h

Drawing Now - du 22 au 25 mars 2018 - Carreau du Temple Paris

Très déçue par les années précédentes du salon du dessin contemporain, je ne sais pas ce qu'il devient...

Posté par Vale Decem à 14:54 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

mardi 5 avril 2016

Salons du dessin 2016 - 6

Paolo Vetri

 Paolo Vetri

paul signac

 Paul Signac

Pietro Fancelli

 Pietro Fancelli

Rosa Bonheur

 Rosa Bonheur

Vincenzo Gemito

Vincenzo Gemito

Posté par Vale Decem à 16:46 - Commentaires [7] - Permalien [#]

Salons du dessin 2016 - 5

adolf menzel

 Adolf Menzel

Adolph von menzel

 Adolf Menzel

Ambroise Louis Garneray

 Ambroise Louis Garneray

Annibale carracci

 Annibale Carracci

anthonie waterloo

 Antonie Waterloo

Giuseppe Casciaro

 Giuseppe Casciaro

leon spilliaert

 Léon Spilliart

Louis Tocqué

 Louis Toqué

mancini

 Mancini

Menso Kamerlingh Onnes

Menzo Kamerlingh Onnes

Posté par Vale Decem à 16:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Salons du dessin 2016 - 4

(cliquer sur les photos pour en connaitre l'auteur - en nom de fichier)

Jan de Bisschop

 Jan de Bisschop

Maria Helena VIEIRA DA SILVA

 Maria Helena da Silva

Sam Szafran

 Sam Szafran

Victor Hugo

 Victor Hugo

Vincent van Gogh

Van Gogh

Posté par Vale Decem à 14:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 4 avril 2016

Salons du dessin 2016 - 3

Ferdinand Hodler

Ferdinand Hodler

Old Man, Dejected / Figure Study for ‘Die enttäuschten Seelen’

Pencil, reworked in coloured chalk, on thin wove; squaring in pencil; 1891.
Signed in pencil lower right: F Hodler.
159 x 150 mm

 

giovanni battista marcola

Giovanni Battista Marcola, attr. to

1711 - Verona - 1772
Battle of Centaurs and Lapiths, c. 1740
Pen and ink in brown, brown and grey wash, heightened with white and yellow

29,8 x 131,5 cm

 

Giovanni Segantini

Giovanni Segantini
"A Small Gathering In A Garden"
Black chalk, pen and ink on pa
30.5 x 46.3 cm

Posté par Vale Decem à 11:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Salons du dessin 2016 - 2

Des noms d'artistes relevés au salon du dessin, avant que mon stylo me lâche...

Luigi Loir
Karel de Nerée tot Babberich
Max Seliger
Paolo Vetri
Louis Léopold Boilly
Alexandre Gabriel Decamps
Christoffer Wilhelm Eskersberg
Charles Michel Ange Challe
Albert Gleizes
Roclant Roghman
Jean Baptiste Wicar
Allart Van Everdingen
Vieira da Silva
Vincenzo Gemito
Antonio Mancini
Osenfant

Posté par Vale Decem à 11:40 - Commentaires [5] - Permalien [#]

Salons du dessin 2016 - 1

Cette année deux visites au salon du dessin place de la Bourse, qui le valait bien ! Avec deux personnes différentes, qui m'ont apporté leur vision personnelle et permis de voir des choses que je n'aurais pas forcément vues.

Une visite décevante au salon du dessin contemporain Drawing Now.

Quelques premiers dessins... je ferai d'autres articles au fur et à mesure que je retrouverai sur le net des photos des dessins qui m'ont plu pendant ce salon.

bernard buffet

Bernard Buffet
"Nature morte à la casserole et carafe à bec" 1948
encre 47 x 62cm

 

ozenfant

Amédée Ozenfant

"Table, pipe, livre, bouteille, papier" 1917
Mine de graphite sur papier Ingres - 72 x 54 cm

 

Albert Gleizes

Albert Gleizes

 "cirque (une écuyère de cirque)" 1914
Works on Paper, Pen and brown ink, white gouache on brown paper, mounted on card24 x 20.2 cm

 

boucher

François Boucher Paris, 1703 - 1770
Etude de femme drapée appuyée sur un piédestal
Crayon noir, estompe et rehauts de craie blanche sur papier beige

 

Christoffer Wilhelm Eckersberg

Christoffer Wilhelm Eckersberg -1783 - 1853 Copenhagen
"Amor and Psyche"
Pen and black ink, grey wash on white paper -150 x 160 mm

 

cignani

Carlo Cignani (Bologna 1628-1719 Forli)
A reclining female nude
red chalk and oil on paper
  (19.8 x 16 cm.)

Félicien Rops

Félicien Rops
"à un diner d'athées" 25 by 17cm
illustration for Les Diaboliques by Jules Bargey d'Aurevilly
 pencil and pastel on paper

Posté par Vale Decem à 10:25 - Commentaires [3] - Permalien [#]

lundi 21 mars 2016

Les assauts du vent

« Seul l’arbre qui a subi les assauts du vent est vraiment vigoureux, car c’est dans cette lutte que ses racines, mises à l’épreuve, se fortifient. »

Sénèque.

0

a

b

Posté par Vale Decem à 13:17 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags :